2° étape : Réclamer la gratuité de la Carte Bancaire

Publié le par Boz'

Aujourd'hui : nous passons commande effectivement d'une carte. Mais simultanément nous réclamons son remboursement puisque nous sommes "contraints" à choisir ce produit, ce que nous avons écrit lors de la première étape. Il est important qu'on ne puisse pas nous dire plus tard que nous étions d'accord.


Je dédie cette deuxième étape à un ami très cher qui s'investit corps et âme pour une société plus éthique, et dont c'est l'anniversaire aujourd'hui. Bon anniversaire, mon ami P.! (si vous avez aussi des demandes de dédicaces, dites-les moi, ça peut faire buzz :lol: ). En effet, règle n°1 : il faut trouver du plaisir dans la bagarre, sinon c'est trop dur de supporter l'arrogance des banques.

Les plus perspicaces d'entre vous auront noté qu'il y avait une faille dans l'étape 1 [ici]. L'article D312-5 concerne les interdits bancaires qui ont encore droit, néanmoins, à une "carte de paiement à autorisation systématique". Et pourquoi ? Parce que ladite carte est considérée comme un outil indispensable, au même titre que le droit à avoir un compte. Mais, sous couvert d'éviter les abus (sic), les banques ont obtenu une belle restriction de ce droit : un seul compte et seulement pour les interdits bancaires.

C'est bien mon propos : obtenons la gratuité pour au moins une carte par personne ! La dernière fois que le marketing de la CB m'a énervé, c'est quand j'ai découvert que pour éviter un visa vers les USA, il fallait disposer d'une carte de crédit !!! (sécurité-solvabilité, soi-disant...). Sans compter lorsqu'une [grande] compagnie aérienne m'a expliqué que la CB n'était pas obligatoire : en effet je n'avais qu'à venir au guichet de l'aéroport CDG pour payer en liquide mon billet de 611,67€, voui-voilà-c'est-c'la... -et-aux-heures-d'ouverture-évidemment... -puis-je-encore-quelque-chose-pour-vous-Monsieur?... biiip... biiip... j'avoue avoir perdu mon sang froid.

Aujourd'hui : matérialisons l'objet précis de la querelle... avant de le démultiplier bientôt si ça coince



Objet
: Réclamation sur Carte de paiement à autorisation systématique

Madame, Monsieur,

Je réclame votre prise en charge de tous les frais de carte bancaire, souscription ou renouvellement, pour la carte en objet qu'il m'a fallu souscrire ce jour.

En effet, suite à ma demande écrite remise en agence le [xxx] je n'ai pas eu de réponse. Or, pour des billets d'avion par exemple (sauf à les payer en espèce aux guichets des aéroports!) ou même pour de simples réservations en ligne, chacun se voit désormais exigé une carte bancaire. Celle-ci est devenue aujourd'hui, peut-être par excès de marketing, un outil de paiement de première nécessité, et pourtant toujours à haut risque pour l'usager (ingérances dans la vie privée, cyber-criminalité, incitation à la prodigalité voire au surendettement...).

Cet outil de paiement est déjà multifinancé, mais le détail de son coût n'est pas publié par votre profession. De plus il transfère vos risques techniques nouveaux (Internet) vers l'usager, vous-même ne les couvrant que partiellement. Puisqu'obligatoire, il est classé comme un des services de base que vous devez assurer à vos frais, en contrepartie des privilèges que vous confère votre statut d'établissement bancaire. C'est la stricte interprétation légitime du code monétaire et financier, comme le suggèrent des organisations de consommateurs qui oeuvrent à empêcher les abus de position dominante des banques.

Pour l'heure, je ne dispose d'aucune carte bancaire, ce que je peux vous attester sur l'honneur selon l'esprit de la Loi. Je me vois contraint par des besoins devenus urgents et ingérables autrement, de souscrire une des formules marchandes de votre catalogue. Je vous en demande donc ici la prise en charge totale.

Je vous prie de croire Madame Monsieur à ma considération distinguée
[signé]
(lettre remise au gichet contre copie avec cachet de la banque)

J'ai donc commandé une CB, mais vous devez admettre que c'était contraint et forcé... rendez-vous au prochain épisode

Boz'

Commenter cet article